Sclérose en plaques : Causes, symptômes et traitements !

La sclérose en plaque ou SEP est une affection inflammatoire du système nerveux. C'est une maladie dégénérative dans laquelle la gaine d'isolation entre les cellules nerveuses et la moelle épinière présente un dysfonctionnement. Sa progression est très dangereuse au niveau physique comme au niveau mental. La sclérose en plaques est auto-immune.

Les facteurs risques ne sont pas totalement définit jusqu'à maintenant.

Toutefois, le tabagisme, l'obésité ainsi que la lésion cérébrale sont souvent la cause de cette maladie. Elle se présente sous trois formes. La forme récurrente-rémittente se présente comme une forte poussée qui peut survenir spontanément et souvent déclenchée par une infection quelconque. Dans ce cas, les rémissions sont capables de durer plusieurs mois ou des années. La forme progressive primaire se manifeste par une progression des symptômes mais sans aucune poussée. Pour cette forme, il n'y a aucune atténuation mais il se peut que pendant un court moment, la maladie ne progresse pas. La forme progressive secondaire se montre avec la progression graduelle.

Sclérose en plaque, les symptômes : Généralement, le début de la maladie se voit entre 20 et 40 ans en moyenne. Son début apparaît sous forme d'accidents neurologiques répétés et régressifs, ce qui altère les autres fonctions comme la vue et les mouvements durant les poussées. Le symptôme sclérose en plaque le plus évident est le troubles psychotique. La modification de comportement et la dépression peuvent apparaître dans ce cas. Des diagnostics plus approfondis sont nécessaires pour repérer avec certitude la maladie et le stade de sa progression.

La sclérose en plaque n'a pas de traitement curatif. Toutefois certaines mesures peuvent être adoptées pour diminuer la durée de la poussée. Pour cela, une hospitalisation est nécessaire. Une kinésithérapie est également une astuce pour améliorer l'anatomie du malade.

Sclérose en plaques

Sclérose en plaque, les traitements possibles

Ces traitements pourraient améliorer le fonctionnement moteur après la poussée et endurcir le corps. Les traitements médicamenteux ne sont pas parfaits mais il reste possible d'effectuer des traitements de symptômes, ce qui permettrait alors de traiter les plusieurs complications dues aux symptômes. La meilleure solution reste de consulter votre médecin pour avoir un traitement assuré et sans risque de rechute.