Dht: déclencheur numéro un de la chute de cheveux ?

Le corps humain est un bien curieux mystère que l’homme ne cesse de décrypter et d’en déceler des connaissances inépuisables, parfois hasardeuses mais pourtant vitales pour l’avancement des recherches dans le domaine scientifique et médicale. Cette étude continue de la physiologie humaine conduit souvent à des découvertes inattendues.

La dht, androstanolone, ou encore dihydrotestostérone, en est une. Ce dérivé hormonale produit au niveau de la prostate mais également des testicules et des glandes surrénales, est un métabolite actif de la testostérone. Son rôle principale est axé sur la régulation de l’activité sexuel chez l’homme mais il est aussi présent en faible quantité chez la femme. Sa fonction à ce niveau là est cependant toujours méconnue.

Sur le plan pathologique, la dht décèle une forte relation avec la chute de cheveux, aussi appelée « calvitie androgénétique ». Quels sont donc les causes? Et existe-t-il des solutions pour y remédier? C’est ce que nous découvrirons dans cet article.

Par quel mécanisme cette chute de cheveux est-t-elle déclenchée?

La dht, Dihydrotestostérone, est produite chez les deux sexes à des concentrations distinctes au cours de la septième semaine du développement embryonnaire. Elle se trouve responsable de la différenciation des organes génitaux chez l’homme et tout excès de sa synthèse chez la femme pourrait atrophier son organe reproducteur et faire apparaitre des caractères sexuels secondaires masculins (pilosité, voix…etc).

Cette hormone est aussi synthétisée au niveau des follicules pileux des glandes surrénales, grâce à l’enzyme 5-alpha-réductase, où elle se fixe sur des récepteurs spécifiques causant par conséquent le raccourcissement de la croissance des cheveux. La perturbation progressive du cycle de croissance des cheveux entraîne la calvitie totale de la personne atteinte.

Comment peut on vaincre définitivement la calvitie causée par la dht?

Loin d’être un mythe, il existe de nos jours des remèdes pour lutter contre ce dérèglement hormonal en inhibant l’action de l’enzyme responsable: le 5-alpha-réductase, stoppant ainsi la conversion de la testostérone en dht.

Nous citerons plusieurs astuces:

  • Des traitements pharmaceutiques ont été conçus, et ne doivent être pris que sous ordonnance uniquement: minoxidil, finastéride, dutastéride…etc
  • Vous pouvez aussi opter pour le parapharmaceutiques en achetant des soins: lotions, shampoings et crèmes anti-dht (revivogen, spiro…etc) seulement après consultation auprès de votre dermatologue.
  • La prise de compléments alimentaires pour renforcer l’équilibre de la production de dht.
  • Les remèdes naturels: vous aurez une large gamme de choix entre le thé vert, l’huile d’olive, la gingko biloba, les racines d’ortie, les pépins de courges et bien plus encore.

Il est conseillé de régulièrement suivre l’avancement de votre traitement et nous préconisons plus les astuces naturels avant de basculer vers un traitement médicamenteux si la chute de cheveux persiste toujours.

Continuer avec d'autres articles